Aggreko remporte un contrat pour la fourniture de 70 MW au gaz naturel en Côte d'Ivoire

Aggreko signe en Côte d'Ivoire le plus important contrat d'énergie temporaire au gaz

Aggreko plc, leader mondial dans la fourniture d’énergie temporaire, a signé un contrat avec la société nationale d'électricité en Côte d’Ivoire pour fournir 70 MW d’énergie temporaire alimentée au gaz naturel, pour soutenir le réseau national du pays durant les deux années à venir. Le montant du contrat est estimé à environ 35 millions d’euros.

Le contrat, accordé par la Société de Gestion du Patrimoine du Secteur de l'Electricité (SOGEPE) et la Société d'Opération Ivoirienne d'Electricité (SOPIE), aidera à faire face aux coupures d’électricité et à stabiliser le réseau électrique national, suite à de récentes pannes de centrales. En raison de l’urgence des besoins, Aggreko commencera à mobiliser les équipements en Côte d’Ivoire dès que les protections et garanties contractuelles de rigueur auront été mises en place, et prévoit que la centrale sera opérationnelle en mai. Lorsqu'elle aura été mise en service, la centrale fonctionnera en continu pour fournir de l’énergie électrique au réseau national 24 h/24 et 7 j/7.

Il s’agit du premier contrat qu’Aggreko remporte en Côte d’Ivoire et ce sera le plus grand projet d’Aggreko alimenté au gaz.

La société possède une dizaine d'années d’expérience en Afrique où elle fournit actuellement plus de 1.000 MW d’énergie dans 17 pays.

Rupert Soames, Directeur Général d’Aggreko, a déclaré :

“Nous avons commencé à nous intéresser à la production d’énergie au gaz il y a quatre ans et nous possédons aujourd’hui un parc de plus de  250 MW.  Le gaz est un combustible plus propre et souvent plus économique que le diesel, cependant la construction de centrales au gaz nécessitent généralement plusieurs mois. Grâce à nos investissements dans la conception et la fourniture de centrales électriques standardisées, nous avons prouvé qu’il est possible de fournir des solutions d’énergie au gaz rentables pour les services publics en l’espace de quelques semaines.”